Sophrologie, ses effets positifs au travail contre le stress.

sophrologie en entreprise

Les origines de la sophrologie.

En 1960, le professeur Alfonso Caycedo (d’où l’appellation de sophrologie caycédienne), neuropsychiatre de profession, créa la sophrologie. Elle fut créée pour offrir un accompagnement à ceux de ses patients qui se trouvaient dans le mal-être sans pour autant être dans la pathologie.

Elle permet d’être une aide au mieux-être. Elle permet à chacun de mieux se connaître et de prendre soin de lui, en s’appuyant sur une prise de conscience de ce qu’il est, de ses potentiels et de ses désirs de vie afin de lui permettre d’évoluer vers eux.

Reconnue par le Parlement européen en tant que « médecine non conventionnelle digne d’intérêt », la sophrologie trouve aujourd’hui sa place à l’hôpital, en entreprise, dans les collèges et lycées, dans le domaine sportif et dans la vie quotidienne de très nombreuses personnes. Elle ne se substitue aucunement à la médecine, mais l’accompagne.

Découvrez dans cet article les points forts et l’influence de la sophrologie sur le travail.

création-de-la-sophrologie

L’etymologie du mot  » sophrologie  » est une combinaison de mots grecs et se divise en trois parties bien distinctes : SOS (sérénité, harmonie), PHREN (esprit, conscience) et LOGOS (science, étude).

Dans la pratique, c’est une technique qui à pour source plusieurs origines orientale et occidentale. Elle combine des exercices issue de techniques et méthodes bien spécifique. Les sources de la sophrologie viennent de la psychologie, méditation, yoga, relaxation, hypnose, philosophie.

Son objectif est de permettre à une personne de trouver l’équilibre et l’harmonie afin de mieux comprendre le fonctionnement du corps. Cette méthode permet d’atteindre un niveau de Conscience « modifié » c’est-à-dire le niveau Sophroliminal.

Niveau que l’on peut qualifier également de pleine conscience. 

Le stress, bon ou mauvais ? 

Selon des idées répandues, le bon stress permettrait aux salariés de donner le meilleur d’eux-mêmes, tandis que le mauvais stress rendrait malade. Il n’y a pas scientifiquement, ni bon, ni mauvais stress, mais un phénomène d’adaptation du corps rendu nécessaire par l’environnement. Il faut en revanche différencier « stress aigu » et « stress chronique » qui ont des effets distincts sur la santé.

L’état de stress aigu correspond aux réactions de notre organisme quand nous faisons face à une menace ou un enjeu ponctuel (prise de parole en public, changement de poste, situation inattendue…). Quand la situation prend fin, les symptômes de stress s’arrêtent peu après.

L’état de stress chronique est une réponse de notre corps à une situation de stress qui s’installe dans la durée : tous les jours au travail, nous avons ainsi l’impression que ce que l’on nous demande dans le cadre professionnel excède nos capacités. Le stress chronique a toujours des effets néfastes sur la santé.

Et dans le milieu du travail, comment la sophro peut nous être utile ?

Burnout et stress au travail

Les cas de stress dans l’entreprise sont parfois niés ou attribués uniquement à la fragilité ou à l’inadaptation au poste de certains salariés. Face à des manifestations ou des plaintes de stress, il est pourtant primordial de rechercher les liens possibles avec le contexte professionnel.

La surcharge de travail, des objectifs insuffisamment définis, des relations difficiles avec la hiérarchie ou les collègues, un manque d’autonomie peuvent être en cause.

Si des facteurs de stress liés au travail sont mis en évidence, des mesures de prévention adaptées permettront en priorité de les supprimer ou au moins, de les réduire.

L’une des mesures que vous pouvez prendre et de pratiquer de la sophrologie, cette méthode peut-être une bonne solution pour remédier ou v réduire considérablement les symptômes du au stress.

De plus la sophro apporte des effets rapides (généralement, 6 à 8 séance suffisent.) et donne une meilleure résistance à l’anxiété. Par l’intermédiaire de méthode et technique spécifique, vous apprendrez à vous relâcher, détendre, relaxer, notamment par l’intermédiaire de la respiration.

Dans les premières semaines, vous distinguerez un apaisement total de votre esprit, une attitude positive et une détente permanente du corps.

Bref, vous aurez plus confiance en vos compétences lorsque vous entamerez quelques choses au travail. Pour les managers, c’est l’outil idéal pour améliorer le collectif, la cohésion d’équipe et surtout le travail de groupe.

Une école du positif 

La sophrologie est aussi appelée l’école du positif. Car elle se concentre un peu plus sur le positif si on la compare à d’autres méthodes psycho-corporelles. Lors de la première séance, votre sophrologue discutera avec vous afin de comprendre l’origine profonde de vos problèmes (anamnèse).