, ,

Bien respirer pour mieux gérer le stress.

« Apprendre à se relaxer n’est pas une chose aisé pour celle et ceux qui ne suivent pas la voie de la Respiration ».  Cadasse Michel

Quelques notions

Pour apprendre à se relaxer, il faut tout d’abord définir ce qu’ est la relaxation.

Selon notre cher Larousse , la relaxation est :  » 

Une détente physique et mentale résultant d’une diminution du tonus musculaire et de la tension nerveuse.

Une Méthode visant à obtenir cette détente par le contrôle conscient du tonus physique et mental afin d’apaiser les tensions internes et de consolider l’équilibre mental du sujet.

Le stress est un phénomène physiologique spontané et qui à lieu à chaque nouvelle situation que nous vivons.

Ce phénomène met en jeu plusieurs hormones dans l’organisme qui vont avoir des effets plus ou moins néfaste selon la durée du stress et comment celui-ci est gèré. 

Le corps et l'esprit ne font qu'un!

Il est scientifiquement prouvé que le corps et l’esprit sont étroitement liés. Voilà une des raisons pour laquelle, nous entendons autour de nous des personnes se plaindre de symptômes physiques alors lorsqu’elles vivent des situations génératrices de stress. 

Par exemple :  Le fameux mal de ventre avant de passer un entretien d’embauche, ou pour d’autres un excés de sudation des mains, etc….

Allons un peu plus loin ...

La respiration est physiologique et vitale. Mais quand vous souffrez de stress, votre respiration est comme « bloquée ». Vous respirez de manière anarchique et vous ne répondez plus aux besoins de votre organisme. Votre souffle devient plus court, mais aussi plus rapide, vous pouvez avoir également l’impression d’étouffer dans des cas extrémes.

La science le confirme: une bonne respiration peut avoir de réels bénéfices sur votre équilibre physique et émotionnel. Outre le fait d’apporter de l’oxygène à vos cellules, une bonne respiration permet d’améliorer le fonctionnement des organes digestifs et d’éliminer vos déchets toxiques. 

De plus, une profonde inspiration suivie par une expiration permet de diminuer considérablement la production de noradrénaline une des hormones responsables du stress. 

Allons un peu plus loin ...

Le stress met en jeu 5 hormones, je parierais aisément que vous connaissez l’une d’entre elles, sans l’ombre d’un doute. Si je vous dis : «  Le cortisol  » ? Et oui, assez souvent on nomme cette hormone comme étant l’hormone du stress par excellence, mais il figure sur la liste d’autres hormones tel que  : 

Quelques techniques de respirations

La respiration abdominale

Très relaxante, la respiration abdominale soulage la fatigue et permet d’éliminer les déchets toxiques. L’amplitude des mouvements respiratoires exerce un massage des organes abdominaux et favorise la détente neuromusculaire ainsi que l’oxygénation du cerveau.

 
  • Poser les mains sur le ventre pour mieux sentir le va et vient de sa respiration. Inspirer par le nez en gonflant le ventre comme un ballon.
  • Expirer lentement par la bouche en rentrant progressivement le ventre.
  • Vider l’air de ses poumons.
  • A nouveau, inspirer en gonflant le ventre comme un ballon et en bloquant l’air dans les poumons quelques secondes.
  • Puis, expirer lentement par la bouche en rentrant le ventre.
  • Plus longue est l’expiration, meilleure sera la détente.
  • En inspirant, on peut imaginer que l’on se remplit d’oxygène, d’air pur, d’énergie positive. Et en expirant on expulse le dioxyde de carbone, on évacue ses soucis, ses pensées négativesson stress.

Elle permet de contrôler sa respiration et la variabilité des battements de son cœur pour réguler son stress et équilibrer ses émotions.

  • Commencer par respirer lentement et profondément par le ventre.
  • Ensuite, inspirer  par le nez  pendant 5 secondes puis expirer par la bouche pendant 6 secondes.
  • Commencer par 2, 3 secondes si 5 secondes est difficile.

La cohérence cardiaque

La respiration thoracique

A condition d’être ample et profonde, elle favorise la libération des émotions par l’ouverture de la cage thoracique. C’est un excellent exercice pour les personnes tendues, qui ont des sensations d’oppression, de poids au niveau de la poitrine.

  • Debout, la tête et le dos bien droit, les pieds bien à plat sur le sol, tirer les épaules vers l’arrière.
  • Puis, lever les bras vers l’avant à hauteur de la poitrine. Fléchir les coudes pour que les avant-bras forment un angle droit avec les bras.
  • En inspirant lentement par le nez, écarter les bras vers l’extérieur (comme si on ouvrait une fenêtre).
  • Garder l’air dans les poumons pendant quelques secondes, puis ramener les bras, toujours fléchis, devant soi en expirant par la bouche (on referme la fenêtre).
  • Recommencer au moins trois fois, avant de relâcher les bras.

Ces quelques techniques de respiration sont à elles seule largement suffisante pour débuter sur l’apprentissage de la gestion du stress par l’intermédiaire de la respiration. À vous d’essayer celle qui vous corresponds le mieux. Essayez et n’hésitez pas à me laisser un commentaire. 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.