Développé Couché

Technique de l’exercice :

Allongé sur un banc, les pieds bien calés au sol, le bas du dos légèrement cambré, les mains espacées d’une largeur supérieure à celle des épaules, il s’agit de pousser (extension des bras) la barre après que celle-ci soit arrivée au contact de vos pectoraux.

Il est bon de noter que comme lors de tous les exercices pour les pectoraux, votre cage thoracique doit être « sortie ». Vous ne devez à aucun moment vous retrouver à plat.

Muscles sollicités :

  • Principaux : pectoraux, épaules (faisceaux antérieurs), triceps
  • Secondaires : grand dorsal, grand rond, trapèzes, biceps (chef court)

Suivant l’endroit où vous amènerez la barre sur les pectoraux, plus ou moins haut, l’exercice localisera le travail différemment aux différents faisceaux du grand pectoral. Par exemple, en descendant la barre sur le haut des pectoraux, le faisceau claviculaire sera davantage travaillé au détriment des autres faisceaux.

Intérêt du développé couché

Le développé couché est sans aucun doute l’exercice de musculation le plus pratiqué au monde et cela n’est pas sans raison. Sa pratique à « outrance » donne en général d’excellents résultats sur toute la partie antérieure du tronc et pas seulement sur les pectoraux.

Cependant, suivant les morphologies, l’exercice peut localiser le travail aux épaules et aux triceps au détriment des pectoraux. Dans ce cas, il faudra essayer d’autres exercices pour les pectoraux, car il faut le dire : « le développé couché comme tous les exercices en musculation, n’est pas irremplaçables ! ». Comme exercice de substitution qui a de bons résultats vous avez le développé haltère ou l’écarté haltère.

On peut rajouter, également,  que cet exercice a aussi un grand intérêt d’un point de vue esthétique, notamment chez les jeunes.

Variantes du développé couché

L’exercice peut se réaliser à la Smith machine afin de sécuriser l’exercice, mais qui contraint à avoir une trajectoire fixe avec ses avantages et inconvénients. Il peut-être  travaillé en changeant vos prises. Plus la prise sera serrée et plus vous allez privilégier le travail des triceps. Si vous travaillez en prise large vous allez favoriser le travail du deltoïde antérieur.

Danger/contre-indication au développé couché

Attention à ne pas transformer l’exercice en un développé décliné en décollant les fesses et en amenant la barre sous les pectoraux.

Outre la moindre sollicitation musculaire des pectoraux dans leur ensemble, votre bas du dos peut ne pas apprécier l’extrême cambrure que cela provoque.