Tirage Pectoraux

Technique de l’exercice :

Assis sur l’appareil à tirage pectoral, poulie haute, les genoux et les pieds bien calés. Faites en sorte que vos mains soient espacées d’une largeur supérieure à celle de vos épaules. Vous allez tirer la barre pour qu’elle aille vers votre cage thoracique. Au départ de l’exercice, vous vous assurez de pencher légèrement le buste vers l’arrière, dos droit. La poitrine ouverte, commencez par resserrer les omoplates en amenant les épaules vers l’arrière, puis tirer en amenant les coudes vers l’arrière.

Vous éviterez, de revenir les bras totalement tendus, cela évitera des complications au niveau du coude et des épaules. Donc vous garderez un léger fléx (flexion) au niveau de votre coude.

De plus, cela permet aussi de protéger les épaules d’un étirement « trop intense ».

Muscles sollicités :

  • Principaux : grand dorsal, grand rond, trapèzes, biceps, triceps (longue portion)
  • Secondaires : épaules, avant-bras, abdominaux

Suivant votre morphologie, les tirages à la poulie Barre devant vont plus ou moins recruter le grand rond ou le grand dorsal.

Intérêt du tirage pectoral à la poulie haute

Il s’agit d’un exercice intéressant à utiliser en remplacement des tractions prise large devant à la barre fixe si vous manquez de force ou si vous recherchez plus d’isolation.

Variantes du tirage pectoral à la poulie haute

L’exercice peut être réalisé en se penchant un peu moins afin d’avoir le dos proche de la verticale.

L’exercice peut aussi se réaliser avec une barre droite avec des poignets ( prise neutre) sur chaque côté auquel cas, il localisera plus le travail à la portion « externe » du grand dorsal :

Danger/contre-indication aux tractions à la poulie haute devant

Attention à la position des bras lors de la phase négative (phase de retour), vous porterez une attention toute particulière au placement de votre dos, il devra rester droit en toute circonstance.