, , , ,

L’anabolisme versus le catabolisme

anabolisme versus catabolisme

Comment inverser le catabolisme musculaire ?

Le catabolisme musculaire est certainement le pire ennemi du pratiquant de musculation. Il représente la destruction des muscles et ce phénomène se produit lorsque votre organisme n’a plus assez de nutriment pour l’alimenter.

Ce mécanisme de survie va se produire à chaque fois que vous ferez une séance digne de ce nom, c’est à dire intensive.

 

catabolisme

Afin de limiter les dégâts, vous allez devoir vous alimenter assez rapidement après votre séance de musculation, vous allez ainsi passer d’un état catabolique, à un état anabolique, qui lui est recherché.

Les acides aminées aux services de l'anabolisme.

Les acides aminés sont la clé pour inverser rapidement ce processus, c’est pourquoi on recommande généralement de consommer de la whey après un entraînement, riche en BCAA, ce supplément alimentaire vous permettra de vite transformer le catabolisme musculaire en anabolisme musculaire.

tableau des acides aminés ( anabolisme)

Le métabolisme

cycle de kreps

Comment le métabolisme fonctionne ?

Le métabolisme représente l’ensemble des réactions chimiques qui vont intervenir dans votre corps.

Lorsque l’on parle d’anabolisme ou de catabolisme, il faut en fait voir une sorte de moyenne. Si l’anabolisme est supérieur au catabolisme, vous allez construire du muscle, en revanche, si le catabolisme musculaire est supérieur à l’anabolisme musculaire, vos muscles vont se dégrader

Le principe de la fenêtre métabolique va être d’augmenter le taux de synthèse des protéines que vous allez absorber, ainsi, l’état de catabolisme musculaire dans lequel vous allez vous trouver après votre séance, va s’inverser très rapidement, puisque votre métabolisme va synthétiser beaucoup mieux ce que vous allez lui apporter.

La fenêtre métabolique et l'alimentation

La fenêtre métabolique est-elle vraiment efficace ?

 

Les études qui ont cherché à prouver l’existence de cette fenêtre n’ont que rarement pris en compte les repas qui précédaient une séance de musculation, c’est pourquoi les résultats qui sont observables après un entrainement peuvent être assez différents.

En effet, si vous ne vous alimentez pas avant votre séance de musculation, votre métabolisme va réagir de manière différente lorsque vous aurez terminé votre entrainement et, alors que beaucoup de professionnels dans le milieu de la musculation, recommande de faire des repas avant l’entrainement et même de consommer des boissons spécifiques pendant, la théorie de la fenêtre métabolique ne tient pas compte des possibles collations avant une séance de musculation.

L’alimentation pré-Training

Pour les personnes les plus motivées, pour ceux qui n’ont pas peur de préparer beaucoup de repas dans la journée, vous allez pouvoir préparer votre séance, d’un point de vue alimentaire.

Il y a deux choses que vous allez pouvoir anticiper, l’alimentation pré-training et celle que vous allez consommer durant votre entraînement, il ne s’agit pas d’un repas mais plus d’une boisson qui va vous permettre de continuer d’absorber des nutriments.

Avant votre entraînement, vous allez pouvoir consommer des protéines, ou plus précisément de l’isolat de protéines, de bien meilleure qualité, celle-ci vous permettra d’améliorer l’absorption de ce nutriment.

Pendant votre séance de musculation, vous allez pouvoir absorber des protéines avec des acides aminés, des BCAA. Le fait d’ingérer des acides aminés va vous permettre de repousser le catabolisme musculaire, vous pourrez ainsi passer directement à l’anabolisme musculaire une fois votre séance terminée, en mangeant un bon repas.

Personnellement j’essaie au mieux de respecter se principe de fenêtre métabolique. Je dirais que l’essentiel à retenir est de faire en sorte d’avoir vos apports en macronutriments pour ne pas être en balance négative ( catabolisme) . 

Attention aux compléments alimentaires, ils ne sont pas tous nécessaires et cela demande à long terme un vrai budget. 

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] L’anabolisme versus le catabolisme12 octobre 2020 – 13 h 59 min […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.