, ,

Comment augmenter son taux de testostérone naturellement ?

De vous à moi qui n’a jamais cherché à augmenter son taux de testostérone ?

On en a tous eu envie, quelles que soient nos raisons un jour. Mais la plupart du temps, les moyens utilisés (stéroïdes) ne sont pas toujours recommandables pour des raisons de santé évidente !

L’environnement moderne, la pollution, la sédentarité, le stress, l’âge sont responsables et causent des baisses de testostérone non-négligeable.

Cependant, cette hormone permet de construire, maintenir votre masse musculaire et votre force. D’ailleurs, est souvent appelée l’hormone de la virilité à tort ou à raison. 

Quelques astuces !

1/ Perdre du poids

Plus vous avez de la masse grasse et du poids en trop, plus votre taux de testostérone sera faible.

Pour perdre du gras, c’est assez simple théoriquement : Brûler plus de calorie ( par le biais d’une activité physique ) de ce que l’on ingère ( dans nos fameux repas ) et/ ou ingérer moins de calorie ( notamment les mauvaises)  que de ce ce que vous ingérez d’habitude. 

Généralement il suffit de supprimer les sources de sucres rapides type coca – cola ,les jus de fruits type supermarché non naturel, les sucres raffinés.

La consommation de fructose ne doit pas être excessive dans la journée. Évitez également trop de laitage ,les sources le lactose, les céréales, les biscuits, les aliments transformés. Préférez les légumes et les bonnes graisses qui sont nécessaires pour le métabolisme et pour la testostérone naturelle.

2/ Se Muscler

Faire de la musculation est un moyen sûr d’augmenter la testostérone, à condition de ne pas s’entraîner trop longtemps, sinon les taux baissent à nouveau  et à condition aussi de s’entraîner « intensément », c’est-à-dire lentement avec moins de reps, mais avec des poids plus lourds et sur des exercices polyarticulaires (squats par exemple), pour « sentir » à fond la fibre musculaire. Testostérone et musculation sont indissociables !

3/ Le travail intermittent ou H.I.I.T

Le cross-fit a popularisé cette méthode de travail.

L’intensité de l’entrainement  est un facteur prépondérant quelque soit vos objectif de travail.

En effet, un exercice court et très intense de type HIIT est bénéfique pour élever les taux d’hormone de testostérone, contrairement à l’exercice modéré.

Souvent pratiqué sous forme de circuit training ( 15/15 ; 30/30 45/15 etc.).  Ces séances ne vous laisse pas indifférent sous bien des aspects. 

4/ Réduire le stress

Le stress libère une hormone qui a des conséquences désastreuses sur le niveau de testostérone : le cortisol. Cette hormone est censée limiter les comportements à risque (accouplement, agressivité, rivalité).

Elle est utile en cas de situation de survie pour mieux se concentrer sur le combat ou la fuite. Le monde moderne étant source de stress, il réduit la libido et l’agressivité nécessaire à l’entrainement au profit du cortisol.

Trop de cortisol à terme et de façon répétée, bloque les effets de la testostérone. Apprenez donc à vous relaxer, à respirer pour faire descendre d’un cran votre nervosité. Lâchez prise en cas de stress : vous ferez moins de gras !

5/ Le zinc

Consommer des aliments riches en zinc permet d’ augmenter votre taux de testostérone.

Le zinc empêche en effet l’action de l’enzyme aromatase qui convertit la testostérone en œstrogène.

On en trouve dans le foie, la viande rouge comme le bœuf, les moules, les huitres, le blé, le sésame, les champignons, les épinards, le brocoli, les cacahuètes…  Vous risquez des carences si vous êtes végétarien, mais aussi à cause des techniques agricoles de masse (à base de pesticides et insecticides) qui épuisent les sols. La cuisson des aliments réduit aussi leur teneur en zinc. 

Alors comment augmenter son taux de testostérone ? Il suffit de prendre du zinc et du magnésium. Pour soutenir l’hormone testostérone, Il est parfois conseillé de se supplémenter en complément alimentaire  d’acides aminés enrichis en zinc, personnellement c’est ce que je fais.

6/ Ajouter des graisses à son alimentation

Dans les régimes, on se prive à tort de toutes les graisses. C’est une erreur, il faut en consommer certaines, surtout les sources végétales et crues polyinsaturées, comme l’huile d’olive, les noix, les avocats.

Ce qui est moins bon pour la testostérone, ce sont les sources animales qui font baisser le niveau. Mais les lipides sont indispensables à la construction musculaire, contrairement aux sucres, céréales et féculents qui nuisent au poids et à la testostérone. Les oméga 6 sont intéressants, surtout l’acide arachidonique, impliqué dans le processus par lequel le cholestérol se convertit en testostérone. Ce processus est très complexe et part des sucres pour se convertir à travers plusieurs étapes chimiques et métaboliques en testostérone.

Les sources de cholestérol comme les œufs entiers sont des précurseurs de la testostérone. Consommer des graisses, c’est un bon moyen d’augmenter sa testostérone naturellement.

7/ Limiter la consommation d'alcool

Un verre de temps en temps, ça va. Mais attention, une consommation excessive d’alcool va avoir une influence très négative sur vos hormones et votre testostérone. Boire plus de 6 verres d’alcool diminuerait de façon significative la testostérone de 23% et ralentit la synthèse des protéines.

 

Voilà 7 conseils simples et efficaces qu’il faut connaitre pour donner un coup de pouce à sa testo.

Notez-les pour ne pas oublier comment augmenter votre testostérone !

Vous êtes perdu dans votre entrainement ou ne savez pas comment vous y prendre pour atteindre vos objectifs ? 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.