Obésité et sport

Personne atteinte d'obésité faisant du sport.

L’obésité est un véritable fléau qui touche tout le monde. Et ce fléau n’a de cesse de se répandre.

C’est un vrai marathon pour se défaire de l’obésité, mais le sport est l’un des meilleurs moyens de contrer ses effets néfastes sur la santé.

Plusieurs raisons justifient la nécessité de faire du sport quand on est obèse, c’est ce que nous allons voir dans cet article.

Qu'est-ce que l'obésité ?

Personne touché par l"obésité.

Si l’on se réfère à la définition prise par l’organisation mondiale de la santé, l’obésité est-une accumulation anormale et excessive de masse adipeuse dans le corps pouvant représenter un risque pour la santé.

L’obésité est-une maladie chronique. Dans certains cas, le plus souvent, elle dure toute une vie. Car quand le corps accumule du gras, celui-ci cherche à défendre efficacement ce gras corporel.

Comment évaluer l'obésité ?

Pour savoir si vous êtes obèse ou pas, on utilise un indice de masse corporel.

L’indice de masse corporel qu’on utilise généralement est un savant calcul qui est celui-ci :

Il est égal à la masse corporelle totale divisée par la taille au carré. Exemple : une femme pesant 50 kg et faisant 1,60 m aura un indice de masse corporel de : 19.53

Selon cet indice, nous pouvons différencier le surpoids de l’obésité. En effet, nous parlons de surpoids lorsque l’IMC est compris entre 25 et 30, tandis que nous employons le terme obésité au-dessus de 30.

Cependant, comme je vous l’ai déjà souligné dans un article, c’est un indice perfectible, car il ne prend pas en considération le rapport de taux entre la masse grasse (gras) et masse sèche (muscle). Et ça change tout ! 

Pour plus d’information, lisez cet article. (ici)

Les différents types d'obésité.

Indice de masse corporel et obésité

Quelles sont les causes de l'obésité ?

les géne peuvent être responsable de l'obésité.
alimentation saturées en graisse responsable de l'obésité.
les hormones peuvent-être responsables de l'obésité.
personnes sédentaires

Les causes qui amènent à l’obésité sont multifactorielles. Les plus communes qui nous viennent spontanément sont : 

  • Un métabolisme de base lent.
  • Déséquilibre énergétique (vous stockez plus de calories plus que vous en dépensez.).
  • Les mauvaises habitudes alimentaires.
  • La surconsommation d’aliments ultra-transformés.
  • Une mauvaise culture alimentaire de base.
  • Les régimes très restrictifs.
  •  L’exposition aux polluants atmosphériques 
  • La génétique.
  • Dysfonctionnement endocrinien 
  • La sédentarisation.
  • Le manque de dépense calorique et trop grosse consommation d’aliments très calorique.
  • La maladie 
  • Prise de nombreux médicaments
  • Troubles hormonaux.
  • Patrimoine héréditaire.

Les conséquences sur la santé mentale.

Santé mentale et obésité.

Il est reconnu de plus en plus que l’obésité peut avoir des conséquences d’un point de vue psychosociale et psychiatrique.

De plus en plus, les conséquences psychosociales et psychiatriques de l’obésité sont reconnues dans le monde médical.

Certaines études démontrent que les troubles mentaux se retrouvent plus fréquemment chez les personnes obèses que dans la population générale.

Les personnes obèses seraient davantage sujettes à la dépression.

Il est à noter que cette maladie influence la façon de manger : la malbouffe semble être privilégiée nourriture saine et préparée chez soi.

Elle engendre également le plus souvent de la fatigue physique et morale, ce qui ne favorise pas la pratique d’une activité physique pour se dépenser.

Dans le même temps, la mauvaise image de soi qui est fréquemment associé à l’obésité entraîne une stigmatisation sociale facteur de dépression.

Viens également dans la liste :

  • Les troubles de l’anxiété,
  • Les roubles bipolaires et cognitifs
  • Le déficit de l’attention 
  • L’hyperactivité est également associée à l’obésité.
  • L’hyperphagie boulimique

L’hyperphagie boulimique est un trouble du comportement alimentaire présent chez un nombre significatif de patients obèses ; à la fois cause et conséquence. Elle ne prédispose pas à l’obésité, mais elle en favorise l’émergence.

Toutes ces maladies peuvent également en partie s’entremêler.

Les conséquences sur le santé physique

obésité et santé physique

L’obésité fait partie des problèmes de santé publique mondiaux les plus importants.

Elle se place dans le top cinq des facteurs de décès mondial et facteur de risques majeurs dans le développement d’autres pathologies.

Les chiffres de mortalité liée aux personnes obèses dépassent la surmortalité liée au tabac et viennent talonner celle de l’hypertension artérielle, principal facteur de risque de décès dans le monde.

Ainsi, l’obésité est corrélée à de nombreux problèmes de santé :

  • Le diabète type 2 est fortement lié à l’obésité, puisque le risque de développer un diabète évolue en fonction de la corpulence. 
  • L’obésité a un impact particulier sur le système cardiovasculaire, y compris une prévalence accrue de l’insuffisance cardiaque, de l’hypertension et des maladies coronariennes.
  • De complications pulmonaires : dyspnée, troubles du rythme respiratoire, essoufflement, apnée du sommeil, asthme, troubles du sommeil.

  • De complications digestives : atteinte de l’appareil digestif (hernie hiatale, reflux), lithiase (calculs), stéatose pouvant conduire à une NASH (maladie du foie gras, cirrhose non-alcoolique), cholécystite chronique.

  • De complications cutanées : mycose, vergetures, hypersudation, lymphœdème.

  • L’apnée du sommeil, des symptômes d’essoufflement et d’asthme sont tous plus fréquents chez les obèses.
  • La stéato-hépatite non-alcoolique (ou maladie du foie gras) est fréquemment associée à l’obésité, notamment, car l’influence de la nutrition joue un rôle important dans le développement de cette pathologie.
  • De nombreux cancers sont plus fréquents chez les obèses : cancers du côlon, du sein (après la ménopause), de l’endomètre (la muqueuse de l’utérus), du rein et de l’œsophage. Certaines études ont également rapporté des liens entre l’obésité et les cancers de la vésicule biliaire, des ovaires et du pancréas.

L'activité physique.

Bienfaits du sport sur l'obésité.

Tout type d’activité physique n’est pas nécessairement bon pour vous, il faut aborder le sujet au cas par cas, selon vos capacités.

Même lorsque vous vous sentez plus capable de sortir de chez vous, ne serait-ce que pour aller faire des courses, la reprise d’une activité physique, avec un accompagnement adapté (Ex: coach sportif), peut aider à reprendre les activités du quotidien dont vous avez perdu l’habitude.

Le coach va étudier dans quelle mesure la personne peut sortir de chez elle, solliciter ses membres inférieurs, ses membres supérieurs.

L’activité physique de la marche ne sera pas nécessairement mise en place si c’est trop douloureux pour la personne. 

Un travail allongé ou assis par exemple suffira amplement pour progresser petit à petit au début. 

De façon générale nous avons tous des capacités, mais nous n’avons pas toutes les mêmes capacités, d’où l’intérêt de faire une activité physique adaptée.

Quelles activités physiques plus adaptées que d’autres à l’obésité ?

interrogation et obésité

D’après le vécu et tout particulièrement le passif en matière d’activité physique ou sportive. Il y a des activités idéale pour les personnes obèses, la meilleure est celle qui procure du bien-être et du plaisir.

Vous ne devez pas vous sentir observée ou jugée. Ce qui vous habite c’est une sensation retrouvé de pouvoir s’investir le plus possible.

De toute façon, l’expérience montre que les personnes continuent une activité physique ou sportive seulement si elles y prennent du plaisir.

Il peut-être également intéressant de pratiquer en se fixant des objectifs(petit pour débuter ) , à partir desquels votre coach peut mettre en place des étapes, un accompagnement, créer un parcours jusqu’à atteindre cet objectif.

Type de travail adapté

On cherche à développer chez la personne obèse la force musculaire, l’endurance cardio-respiratoire, la composition corporelle, l’équilibre, la souplesse, accompagnés d’un travail autour de la coordination, de l’agilité.

L’intérêt est de retrouver des sensations corporelles que les personnes auraient pu perdre soit en arrêtant l’activité physique, soit en prenant du poids.

Tout d’abord, avant de bénéficier des avantages de l’activité physique, il faut commencer par s’y mettre. Ne vous mettez pas de pression inutile, commencez par privilégier toute activité physique légère quel que soit.

Pensez à mettre de côté, dès que vous pouvez, ce que la modernité a pour effet négatif sur nos dépenses énergétiques.

Idéalement faites, des activités physiques, n’importe lequel surtout si vous mobilisez plus du 3/4 de votre corps (marche, jardinage, natation).

En brûlant de l’énergie, l’activité physique va contribuer au contrôle et à la perte de poids en excédent adipeux.

 

L’énergie dépensée quotidiennement par une personne augmente de 15 % si elle pratique une activité physique banale et de 30% si elle pratique une activité physique soutenue.

L’activité physique a pour vertu également de :

Il ne faut pas vous mentir, il faut essayer de rester réaliste, avant de redevenir sportif. Ive, il faut cesser d’être sédentaire. C’est une première étape.

La marche

La marche est une activité facile à entreprendre au quotidien, qui vous aidera beaucoup pour contrôler votre poids :

    1. Marchez lors de votre trajet pour vous rendre au travail ou dans les magasins.
    2. Si vous utilisez le bus, descendez un arrêt avant votre destination.
    3. Utilisez les escaliers à la place de l’ascenseur ou des escaliers mécaniques.
    4. Si vous avez un chien, promenez-le plus souvent et plus longtemps.
    5. Commencez par marcher 1/4 h deux fois par jour pour aboutir à 3/4  h – 1 h par jour de marche soutenue. Cela correspond à environ 300 calories par jour, soit 1000 calories par semaine.
  1. Avant de passer à plus ardu

Si vous voulez reprendre une activité sportive, un conseil : faites ce que vous aimez et ce que vous pouvez pratiquer sans trop de difficultés.

Pour que vous puissiez persévérer, il est préférable que cela soit prêt de chez vous, si possible à pratiquer en famille ou avec des amis, en hiver comme en été.

La marche ou la natation sont souvent conseillées en premier, mais toute autre activité physique de loisir ou sportive peut être bonne à prendre !

Sans oublier quelques conseils élémentaires…
Évitez de rester assis.e pendant des périodes prolongées.
Si vous avez un jardin, passez plus de temps à y travailler.

Musculation et obésité.

musculation et obésité

La musculation va participer à ce que vous puissiez renforcer vos muscles et par la même occasion brûler des calories, bien entendu ses bienfaits vont bien au-delà de ces deux exemples.

Se muscler est possible partout, vous n’avez plus d’excuse recevables à l’heure actuelle. Aujourd’hui, on peut s’entraîner , chez-soi, en extérieur, avec un coach, en association, salle de remise en forme, centre spécialisé, avec petit matériel ou gros matériels.

Prenez le temps de bien réfléchir sur la formule qui vous correspond le plus. Mais sachez que dans votre entreprise, l’aide d’un professionnel sera un grand plus ne serait-ce que pour maintenir votre motivation au plus haut. 

 

Généralement, on remarque que les pratiquants obèses qui allient la musculation et l’endurance gagnent en masse maigre (muscles) et en densité osseuse. 

La musculation permet, grâce à une sollicitation du squelette, une conservation de la densité des os, alors même que le poids total des pratiquants diminue.

L’endurance combinée à la musculation permet de réduire la masse grasse, mais pas seulement.

Ce type d’entraînement permet de diminuer les marqueurs inflammatoires. Ce serait donc le type de programme à privilégier pour conserver certains paramètres de la santé tout en perdant du poids. 

La musculation démontre encore une fois son utilité dans le cadre de la santé !

Les personnes obèses semblent avoir la faculté de construire du muscle tout en perdant de la graisse, ce qui est moins le cas pour les pratiquants qui ne sont pas en surpoids et qui luttent pour préserver leur intégrité musculaire en suivant un régime hypocalorique.

Pour les personnes obèses, pratiquer la musculation en suivant une diète, est donc une parfaite occasion pour bâtir un physique plus résistant.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.